Christian & Sylvie RIVOALEN – 23 ans de Kan ha Diskan

6ème Entre-deux Fest – samedi 30 décembre 2017
Sylvie et Christian Rivoalen 23 vloaz ! 23 ans de kan ha diskan

La mère est au service, l’arrière-grand-mère à la pluche, la grand-mère matrone et patronne au four et au moulin : « Kroas ar Buñs », des générations d’ignaciens s’y sont attablés le temps d’une fête de famille ou d’une commémoration quelconque…

« Christian tu dois te taire ! Écoute…». Ainsi Christian prend très tôt conscience de l’importance du chanteur dans la société basse-bretonne. En bout de table un vieux s’est levé, il fait chanter le banquet. Nous sommes à Plouigneau, aux confins du pays gavotte… Les chansons sont d’amour, de paix ou d’aventure, pas franchement le répertoire gavotte, mais bon…

« Celui qui sait chanter il doit y aller et chanter pour ceux qui n’osent pas. » Ainsi pourquoi pas chanter un jour, si l’occasion se présente…

Régulièrement le restaurant se vide, alors tout est permis. Dans le coin de la grande salle : le tourne disques, quelques vinyles et le souvenir d’écouter pour la première fois, presque discrètement « Ar Sergent Major » ou « Ar Martolod », interprété par les sœurs Goadeg, fratrie unisexe de Basse-Bretagne.

Aujourd’hui plus de trente ans après, lorsqu’avec sa sœur Sylvie, Christian entonne ces mêmes textes, le phrasé, le swing, n’ont absolument rien à envier au chant de ces légendes des champs, ambassadrices de la gavotte à Paris dans les années 1970.

Cette fratrie Rivoalen est de ces couples de chanteurs que le meilleur de la tradition populaire bretonne a à offrir aux danseurs de gavottes, un couple légitime et naturel, qui comme d’une seule voix est capable…

Rivoalen breur ha c’hoar chante comme depuis toujours, Sylvie découvre sa voix en chantant, c’était à la faveur d’un banquet de noce, des amis, loin, loin du pays breton (c’était en Bourgogne) dans les années 1990… Très vite, en Bretagne certains ont su que Sylvie, n’était pas que discrète, elle déchante, Christian chante, un couple de ces chanteurs traditionnels dont la danse a besoin est né. Chantons alors et dansons : la gavotte, naturellement…

(texte de Sébastien Le Guillou)

Avec :
Frères MORVAN
LE BOULANGER – THOMAS
GUILLOU – ROUZ
LEFEBVRE – LE CORRE
PAOTRED AL LOC’H
CRÉPILLON – BIGOT
IFIG ET NANDA TROADEC
QUENET – PERON
CHRISTIAN ET SYLVIE RIVOALEN
STEPHAN – CORREC
LE BUHE mère et fils
CARIOU – LE LOUPP
CLERIVET – GUITTON
IRVOAS – RIOU
LOEROU RUZ
ROBIC – GUILLARM
EBREL – FLATRES
BARON – ANNEIX
FLOHIC – CORBEL
LE ROUX – DAVID
BOURDONNAY – LE PANSE
VASSALO – GUEBLEZ
LE GOFF – KERJEAN
TALLEC – SUIGNARD
KANERHOG
BERTHOU – PERENNES
MANGLO
IRVOAS – MOIGN
CHRISTIAN ET SYLVIE RIVOALEN
LE BOT – CHEVROLLIER
LE MENN – MENNETEAU
L’HARIDON – NEDELEC
FUSTEC mère et Fils
IMPERIAL GAVOTTE CLUB

Entrées : 6 euros
Organisation : association Dans-Tro